Humeur : le droit local s’applique aussi au Racing Club de Strasbourg

24 06 2008

L’Alsace revendique depuis des lustres son droit local, le Racing Club de Strasbourg n’échappe pas à la règle et, avec le temps, de nombreux cas ont fait jurisprudence octroyant par la même occasion des droits divins à des divas qui ne courent même plus.

Comme chacun le sait, le Racing c’est un club où tu n’as pas besoin de savoir jouer au football pour signer un contrat (jurisprudence Haykel Gmandia). On ne t’en voudra pas si tu ne joues pas bien puisque c’est le cas de tout le monde, sauf grossière erreur de recrutement ( jurisprudence Stéphane Cassard) mais ça n’arrive pas souvent, c’est qu’après autant d’années de galère le système commence à être bien rôdé. Mais attention si tu te mets à mouiller le maillot on risque de te montrer du doigt, et en représailles tu risques de te faire transférer illico presto à l’OM (jurisprudence Mamadou Niang). Faut surtout pas rigoler avec ça !
Heureusement tout est fait pour que cela n’arrive jamais : des entraîneurs qui s’en mettent plein les fouilles sur le dos des joueurs africains (jurisprudence Claude Leroy), des buteurs qui ne sont pas vraiment des buteurs (jurisprudence Per Pedersen, Cyril Chapuis, De Gea, Nemeth, Moukouri, Pierre Laurent, Kamanan, Paateleinen, Mbodji, Jacques Remy, Belloso, etc.), des droits illimités comme celui d’insulter les supporters « je m’en fous, moi je gagne 50 000 euros, et toi ? » (jurisprudence Johansen), « ! » (ceci est un majeur levé vers les cieux) (jurisprudence Mamadou Bagayoko), « bande de connards !» (jurisprudence Papa Abdessaki) », « rien à foutre des mecs qui vont se faire licencier à cause de la descente, écoute plutôt le bruit moteur de ma Audi R8 » (jurisprudence fils de l’autre d’avant), « fils de pute ! » (jurisprudence Grégory Paisley), « je vouloir jouait » (jurisprudence Abou).

En plus au Racing tu as des belles voitures toutes gratuites du sponsor et si tu les prêtes à des amis qui font des excès de vitesse, les amendes sont envoyées au club qui les règlent sans rien te reprocher (jurisprudence Habib Beye). Mais tu peux aussi très bien venir avec ta propre voiture et payer à chaque entraînement une amende conséquente (jurisprudence Christophe Kinet). C’est le prix à payer pour frimer devant tes collègues de boite de nuit, ton entraîneur et toutes les filles présentes à l’entraînement qui n’ont pas vu le sexe d’un homme depuis la dernière sortie de Pascal Nouma dans la boîte de nuit du Colysée (à moins qu’il y ait dans le tas la femme de Frank Leboeuf auquel cas il se peut que Sauzée s’en soit réoccupé).

Le suite dans l’excellent article intitulé « Rage Against The Racing » du Racing Stub dont ce passage est extrait