Enfin, une maison certifiée « basse consommation » en France

25 06 2008

Si la loi Grenelle 1 est voté, tous les logements neufs devront être être certifiés « basse consommation », avec un seuil maximal de 50 kilowatts / heures / mètre carré et par an à compter de la fin 2012. Certains particuliers n’ont pas attendu que nos politiques commencent enfin à intégrer la problématique énergétique dans l’habitat. De telles réalisations sont d’ores et déjà une réalité en Allemagne et en Suisse, notamment, mais également dans bien d’autres pays.

En France, aucune habitations n’étaient certifiées « basse consommation » jusqu’à présent. C’est désormais le cas avec la première maison certifié « Basse consommation » située dans le billage de Sand, près de Benfeld, en Alsace.

La première maison basse consommation en France

Cette maison ne devrait pas consommer plus de 38 kilowatts / heure / mètre carré / an (un unité de mesure bien compliquée il faut bien reconnaître).

Les performances thermiques de cette maison basse consommation permettent à ses futurs occupants d’estimer leur budget chauffage et eau chaude à 240 € par an, soit une moyenne de 20 € mensuels pour 158 m2 habitables dans une région ou les hivers sont pourtant rudes.

Côté émissions de CO2, la maison se classe dans la catégorie d’excellence sur l’étiquette énergie avec seulement 3 kg de CO2 par m2 et par an.





Le programme énergivie primé par l’Union Européenne

12 03 2008

À fin 2007, l’Alsace comptait 143 chaufferies bois collectives, près de 20 000 m² d’installations solaires collectives et près de 45 000 m² de chauffe-eau solaires individuels. Cela représente une multiplication par 4 à 5 des équipements existant fin 2003.

Aujourd’hui, le programme énergivie est entré dans une seconde phase, sur la période 2007-2013, avec de nouveaux objectifs en termes d’énergies renouvelables (250 000 m² de capteurs solaires thermiques, 50 MW de photovoltaïque, 600 chaufferies collectives bois) et d’efficacité énergétique dans le bâtiment (3000 logements rénovés au niveau BBC* chaque année à l’horizon 2013).

Le développement des bâtiments économes en énergie est le nouvel axe majeur du programme et découle des expérimentations menées dans la première phase du programme énergivie.





Le marché du solaire décolle en Alsace

12 03 2008

Alors que de 2005 à 2006, 250 kWc ont été raccordés au réseau électrique alsacien, en 2007, ce sont 800 kWc qui ont été raccordés et, pour les seuls mois de janvier et février 2008, ce sont déjà 476 kWc pour lesquels une demande de raccordement a été faite, a indiqué dans un communiqué le Conseil Régional d’Alsace. Ce qui, en projection, pourrait amener à une puissance installée en Alsace en 2008 supérieure à 2500 kWc.

 

Pour comparaison, la puissance installée en Ile de France est égale à 175 kW dont : 51 KW relié au réseau et 122 kW hors réseau. Sur ces 122 kW hors réseau, on compte 5500 horodateurs et 20 % de la capacité installée concerne les particuliers (majoritairement non raccordés au réseau).

 

Ce rythme très élevé pour la France reste toutefois modeste par rapport au Bade-Würtemberg voisin qui est une des région leader en Europe pour l’industrie de l’énergie solaire.

Sources : http://www.areneidf.org/energies/solaire.html